Gaga pour les mangas!

Poster un commentaire

2 août 2016 par Delphine Larose

Bakuman

Contrairement à plusieurs présents dans l’auditorium de l’Université Concordia samedi soir dernier, je n’y connais pas grand-chose aux mangas. Mis à part les populaires SAILOR MOON, NARUTO et DRAGON BALL, cette bribe de la culture japonaise ne m’a jamais vraiment fascinée. Je me sentais comme une intruse dans cette salle remplie, assise derrière deux fangirls d’une quinzaine d’années qui ne pouvaient retenir leur excitation avant le début du film. Je me suis vite rendu compte que je m’étais trompée; moins de 15 minutes et j’étais fan.

Basé sur le manga du même nom, BAKUMAN. nous transporte dans l’univers de Moritaka Mashiro et Akito Takagi, deux jeunes étudiants qui décident d’unir leurs forces pour devenir mangakas, c’est-à-dire créateurs de mangas. L’un écrit les histoires et l’autre dessine; talent que ce dernier a développé auprès de son oncle qui était lui aussi auteur de mangas. Ultimement, le duo rêve d’être publié dans le Shonen Jump, cette revue hebdomadaire très populaire qui regroupe des dizaines d’histoires évoluant au fil des semaines. Bien vite, leur travail intéresse les éditeurs du magazine et amènera les deux jeunes à délaisser leur vie d’étudiant pour se concentrer pleinement sur la création de leur manga. Jusqu’où devront-ils aller afin d’être publiés?

La force principale de BAKUMAN. est sans aucun doute son accessibilité. Malgré le fait que je ne connais pratiquement rien sur l’univers du manga, je suis sortie de la projection avec de nouvelles connaissances sur le sujet. À plusieurs reprises, on explique sommairement au spectateur l’historique du médium et celui du Shonen Jump; ces insertions deviennent essentielles pour la compréhension du néophyte sans pour autant être redondantes pour les mordus du domaine. Bien que quelques répliques ont des références bien particulières à telle série de manga ou à tel auteur populaire, cela n’est pas trop dérangeant et rend les amateurs complices.

Outre cet aspect, le côté artistique de cette adaptation charme rapidement le spectateur. Dans plusieurs scènes, l’art du manga prend vie et se mélange aux actions réelles que ce soit à l’aide de dessins ou de phylactères. Une bonne partie de l’histoire se déroule dans l’appartement de l’oncle de Mashiro; un véritable atelier de mangaka. Malgré son décès soudain il y a quelques années, le sanctuaire de l’artiste est resté intact au grand plaisir des deux jeunes. Les murs sont remplis de bibliothèques de mangas; du matériel artistique déborde aux quatre coins de l’appartement. Définitivement l’endroit parfait pour créer la nouvelle histoire favorite des lecteurs du Jump.

C’est dans les petits détails que le film va chercher toute sa puissance. Le son est impeccable et ajoute grandement à l’expérience. À plusieurs reprises, le coup de plume de Mashiro vient ponctuer l’ambiance et se transforme en trame sonore qui accompagne avec brio le récit. La bande originale est également excellente et instaure beaucoup de rythme au film. On retrouve également une histoire d’amour entre le protagoniste et une étudiante de son école. Chaque moment entre les deux jeunes est autant mignon qu’hilarant; des scènes qui sont dignes des plus célèbres soaps coréens. Le générique de fin est très original et évoque le manga.

J’ai donc non seulement passé un bon moment, mais j’ai aussi beaucoup appris sur la culture du manga. BAKUMAN. contient la dose parfaite d’humour, de romance et de drame, le tout servi par une intrigue accrocheuse. Tout comme moi, vous allez probablement en ressortir avec l’envie de lire des mangas.

7

Bakuman. – 2015 – 119 min – Japon – Hitoshi Ohne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :