Sombres racoins maladroitement explorés

Poster un commentaire

4 août 2015 par Delphine Larose

Dark Places

Depuis quelques années, les romans de Gillian Flynn se vendent comme des petits pains chauds et gagnent de plus en plus en popularité aux quatre coins de la planète. Il y a moins d’un an, David Fincher adaptait GONE GIRL au petit écran; c’est maintenant au tour du réalisateur Gille Paquet-Brenner (SARAH’S KEY, LES JOLIES CHOSES) de mettre en images les mots de DARK PLACES. Ce n’était probablement pas la meilleure idée du siècle.

L’histoire tourne autour de Libby Day (Charlize Theron), trentenaire débauchée qui voit son passé refaire surface près de 30 ans après un drame qui toucha sa famille. Alors qu’elle était à peine âgée de huit ans, Libby découvre sa mère et ses sœurs mortes dans la maison familiale lors d’une nuit d’été. Suite à la tuerie, c’est son grand frère Ben qui est accusé du massacre et emprisonné puisque la fillette a témoigné contre ce dernier. Plusieurs décennies plus tard, l’histoire ressort et le doute se met à planer sur l’innocence possible de Ben Day. C’est alors que Libby part à la recherche de la vérité, chose qui ne lui était jamais venue à l’esprit de faire depuis les 30 dernières années. Elle aura l’aide d’un jeune entrepreneur (Nicholas Hoult), qui se passionne pour les crimes non résolus qui aidera Libby financièrement lors de son périple.

Le problème ne vient aucunement du scénario. Malgré seulement trois romans à son actif, Flynn est déjà considérée comme un des plus grands maitres du suspense; ses histoires sont bien construites et contiennent des personnages complexes qui sont intéressants à découvrir au fil du récit. Ceux-ci s’adaptent très bien au petit écran et peuvent être très bien synthétisés en deux heures. De ce côté, le réalisateur et scénariste Paquet-Brenner en a fait une très bonne adaptation et l’histoire se tient du début à la fin.

Mon premier bémol vient avec les acteurs. On aurait pu espérer mieux côté interprétation, surtout avec la brochette de gros noms au générique : outre Theron et Hoult, on peut y voir ceux de Christina Hendricks et Chloë Grace Moretz qui se volent la vedette. Malheureusement, il est probablement question de direction d’acteurs plutôt gauche qui cause souvent des moments maladroits où l’on joue gros et de façon caricaturale. On parle ici d’acteurs qui ont pourtant du potentiel et qui nous ont prouvé qu’ils étaient dotés de grand talent à plusieurs reprises auparavant. Après une Charlize Theron qui crève l’écran dans MAD MAX : FURY ROAD, on la retrouve dans DARK PLACES avec une platitude qui ne convainc personne. Puisqu’elle porte le film sur ses épaules, elle nous force encore plus à trouver le temps long.

Du côté cinématographique, la facture est d’une si piètre qualité que je ne peux m’empêcher de dire que le rendu semble été avoir fait avec un minuscule budget. Utilisation grossière des zooms, mauvaises coupes entre les plans… les erreurs ne font que s’empiler au fil du long-métrage. J’en suis venue à me demander s’il était seulement question d’un manque de budget ou si j’étais trop portée à comparer avec le rendu impeccable qu’avait fait Fincher avec GONE GIRL à peine un an auparavant. Quoi qu’il en soit, le style de Paquet-Brenner ne colle pas du tout avec le genre de récit qu’est DARK PLACES, et il n’a pas réussi à s’adapter convenablement pour rendre quelque chose de potentiellement acceptable.

Si vous décidez tout de même d’aller le voir, allez-y avec aucune attente, mais je ne vous promets pas que vous allez en ressortir impressionnés ou divertis. À mon avis, il serait plus favorable de s’investir dans la lecture du roman de Gillian Flynn plutôt que d’écouter la version cinématographique de ce récit; l’intensité y sera davantage au rendez-vous.

4

Dark Places – 2015 – 113 min – Royaume-Uni, France, États-Unis – Gilles Paquet-Brenner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :