Top 10 Télé 2014 de Mario Melidona

2

29 décembre 2014 par Mario Melidona

Top10Mario

Une année peut faire une grande différence. J’ai écrit plus tôt sur l’amélioration notable de la série de Marvel AGENTS OF S.H.I.E.L.D. et bien que la série ne fasse toujours pas le Top 10 (ça n’arrivera probablement jamais), il faut surtout se demander quelles séries réapparaissent au sommet après le Top de 2013. Il y a quelques égalités car le bassin de grandes séries est immense et provient de nombreuses plateformes. J’aurais aimé nommer plus de séries établies, mais 2014 fût une année marquée par d’impressionnantes nouveautés et un sens du récit ambitieux.

Penny Dreadful

10. ORPHAN BLACK / PENNY DREADFUL (ex aequo)

ORPHAN BLACK et PENNY DREADFUL sont deux séries mettant en scène des protagonistes féminins forts. Tatiana Maslany est toujours aussi efficace dans ses multiples rôles, et nous rencontrons dans cette saison d’ORPHAN BLACK Tony Sawicki, le clone transgenre, et nous découvrons enfin les motifs de Rachel Duncan, qui continue à travailler avec ses créateurs. La série est plus ample dans sa dichotomie entre science et religion suite à l’introduction de factions voulant accueillir ou contrôler les clones, et en présentant Sarah comme une leader pour ses sœurs clonées qui souhaite gagner leur liberté. Puis il y a Eva Green en tant que Vanessa Ives dans PENNY DREADFUL, une femme forte et puissante manipulée par des forces diaboliques invisibles qui n’a de rival que la jeune fille de L’EXORCISTE. La série est écrite par John Logan, scénariste pour les JAMES BOND, qui réinvente l’histoire classique de monstre au goût du jour.

The Comeback

9. THE COMEBACK

Il faut souligner l’ironie plus que méta de la série pour la vedette et créatrice Lisa Kudrow, alors que la série de HBO THE COMEBACK joua initialement en 2005 pour treize épisodes, avant de revenir neuf ans plus tard grâce à son statut de série culte. Kudrow et Michael Patrick King reviennent à la charge avec ce qui est essentiellement la plus inconfortable comédie qui passe son temps à se moquer et humilier son ancienne actrice de premier plan Valerie Cherish (Kudrow). La série provoque des réflexions sur le traitement des actrices et les coulisses troublantes du monde de la télévision, le tout dans un enrobage hybride entre le documentaire et la télé-réalité trash qui représentent malheureusement la culture d’aujourd’hui. Alors que la première saison en 2005 s’acharnait à humilier son protagoniste, cette nouvelle série de huit épisodes lui permet de regagner le contrôle et d’avoir le plus important cadeau de sa carrière : une voix qui lui est propre.

The Americans

8. THE AMERICANS

Une de mes mentions honorables l’an dernier après une très bonne première saison, THE AMERICANS est revenue en force et s’est concentrée sur ce qui la rend captivante; Keri Russel et Mattew Rhys incarnant Elizabeth et Phillip Jennings, des agents du KGB vivant en tant que couple marié de la banlieue de Washington, et dont la menace vient non seulement du pays qu’ils sont sensés honorer mais aussi de leur terre natale, la Russie. L’Amérique souhaite sécuriser son territoire, mais les Russes souhaitent sécuriser leur futur et cela mène à un revirement de situation fantastique en fin de saison qui met encore plus à l’épreuve la loyauté d’Elizabeth et Phillip. Quel avenir pour eux?

Last Week Tonight

7. LAST WEEK TONIGHT WITH JOHN OLIVER

John Oliver a eu une année de rêve, remplaçant d’abord Jon Stewart (qui filmait son premier long-métrage, ROSEWATER) au sein de THE DAILY SHOW durant l’été avant de prendre les commandes de sa propre émission de nouvelles satirique sur HBO. Ce qui aurait pu être qu’une copie carbone de son prédécesseur évolua rapidement en quelque chose d’inédit. La nature des thèmes fut plus spécifique avec des reportages en profondeur servant moins à provoquer l’humour qu’à souligner l’indignation de John Oliver avec la FIFA, Miss America et la neutralité du net (entre autres). Il y a de nombreux clips de l’émission en ligne, et soyons honnête, nous réécouterons le montage du canon à saumon ainsi que les reconstitutions de la Cour suprême avec des animaux plusieurs fois.

Game of Thrones

6. GAME OF THRONES

Lorsqu’on pense que l’épisode « The Rains of Castamere » n’était qu’un précurseur brutal aux évènements à venir, on se dit que cette série peut accomplir de grandes choses. La quatrième saison contient ainsi plus de grands moments aux implications chargées d’émotions, racontés par les moyens narratifs et visuels propres au médium. C’est la retenue dans le dialogue qui confère tout l’impact de ces moments et résiste à l’abus visuel que doit nécessairement livrer une série fantaisiste. Les « noces pourpres », le procès de Tyrion Lannister (Peter Dinklage) et le combat entre Brienne et Sandor « The Hound » Clegane furent autant de moments incroyables.

Orange is the New Black

5. ORANGE IS THE NEW BLACK

De retour après une formidable deuxième saison, la série originale de Netflix ORANGE IS THE NEW BLACK s’est concentrée cette fois-ci sur les histoires variées des prisonnières, comme l’émouvante origine de Suzanne « Crazy Eyes » Warren, les vols de banque de Rosa et l’introduction du personnage de Vee, pivot de l’incarcération de Taystee, qui menace l’ordre naturel à la prison de Litchfield.

Fargo

4. FARGO / TRUE DETECTIVE (ex aequo)

S’il y a un thème qui a dominé le paysage télévisuel en 2014, c’est la montée en puissance des miniséries, anthologies ou autres. Chez HBO, TRUE DETECTIVE a eu un plus gros impact avec les monologues philosophiques et existentiels de Rust Cohle (Matthew MacConaughey) et le machisme fruste de Marty Hart (Woody Harrelson) qui se sont trouvés dans l’abysse du bayou de la Louisiane. Il faut absolument mentionner l’incroyable plan-séquence de six minutes qui a lieu lors d’une opération qui tourne mal ou encore mentionner dans un murmure le mot Carcosa. Mais peut-être de façon plus significative, une idée qui jamais n’aurait dû marcher, celle de la série FARGO de FX. Partageant l’âme (et quelques traits narratifs) du film des frères Coen, qui ont donné leur approbation, la série de Noah Hawley a réussi tout un coup en mettant en scène la ville de Minnesota enneigée et cette ambiance cosmique; le tout supporté par des personnages superbement développés interprétés par des acteurs en grande forme.

Trust Issues

3. THE GOOD WIFE

Cette série sait exactement ce que l’auditoire souhaite entendre : le monde est inconstant et la vie n’est qu’aléas du hasard. Les créateurs Robert et Michelle King, dans cette sixième saison, élèvent le combat entre les cabinets d’avocats à un niveau tectonique et décidèrent également de briser le noyau central en tuant un personnage important dont les échos se font toujours sentir. Alicia Florrick (Julianna Margulies), l’amie de personne, fait le saut en politique. On se rappellera des manigances et d’écoutes illégales dans l’épisode « Parallel Construction, Bitches » du dévastateur épisode « Dramatics, Your Honor » et du coup de fouet « Oppo Research ».

The Leftovers

2. THE LEFTOVERS

Basée sur le roman de Tom Perrotta, THE LEFTOVERS est une création de Damon Lindelof (LOST) et de Perrotta et fut sans aucun doute la série qui a le plus divisé le public et la critique en 2014. Prenant place après un Enlèvement (au sens biblique), où deux pour cent de la population mondiale s’est tout simplement évaporée, la série est une énigme en soi sans aucune enquête ou résolution en vue. La série propose plutôt d’observer les gens tenter de retourner à une vie normale, tandis que le culte du « Guilty Remnant » décide que l’on doit tous se rappeler. Se remémorer signifie donc de revivre la cassure de l’humanité, la colère qui en découle et l’ambiguïté religieuse autour de la signification d’un tel acte supposé divin. La série est une révélation audacieuse, assemblant un casting impressionnant avec Justin Theroux, Amy Brenneman, Ann Dowd et Carrie Coon (que l’on a pu également voir cette année dans GONE GIRL), et se concluant sur un épisode qui gardera tout l’auditoire captif. Le chaos.

Hannibal

1. HANNIBAL

C’est magnifique qu’une série aussi grotesque que cette création de Bryan Fuller, HANNIBAL, soit toujours en ondes. Une série qui possède maintenant des admirateurs fidèles, les « fannibals », toujours enthousiastes à discuter de toute cette horreur psychologique. Nous ne pouvons véritablement quantifier cette horreur qui va au-delà du grand guignol avec l’introduction du fameux personnage de Mason Verger (Michael Pitt), et possède pourtant une beauté profonde. Les fameux « tableaux de la mort » furent plus excentriques, dévastateurs et baroques que vos pires cauchemars. La nourriture dépeinte émane de sensualité plus que jamais et les liens entre Hannibal Lecter (Mads Mikkelsen) et Will Graham (Hugh Dancy) devinrent plus complexes alors que leur jeu du chat et de la souris prit un tour émotionnel. La saison s’est ouverte sur un combat violent entre Hannibal et Jack Crawford (Laurence Fishburne) qui laissait deviner une finale qui a rempli toutes ses promesses, alors qu’Hannibal s’est senti trahi et a dévasté le monde qui l’entoure. Le sang a coulé et le cauchemar ne fait que commencer.

***

Et en bref, des mentions honorables : DOCTOR WHO, THE LATE, LATE SHOW WITH CRAIG FERGUSON, OLIVE KITTERIDGE, LOUIE, THE MINDY PROJECT, SILICON VALLEY, KINGDOM, JANE THE VIRGIN, BATES MOTEL, INSIDE AMY SCHUMER, OUTLANDER, GETTING ON, RECTIFY.

Ainsi que quelques séries que je souhaite rattraper en 2015 : TRANSPARENT, BROAD CITY, THE KNICK, REVIEW, MANHATTAN.

Et vous, quelles sont vos séries préférées de l’année?

2 réflexions sur “Top 10 Télé 2014 de Mario Melidona

  1. Ribou dit :

    Pas nécéssairement préférée, mais très bonne surprise de fin d’année: Ascension.
    Minisérie en 3 parties de 1h30 par Scyfy, à l’idée originale et concise. Malgré la fin, je ne pense pas qu’une suite soit souhaitable toutefois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :