Une bande de marginaux

Poster un commentaire

24 juillet 2014 par Mario Melidona

suburban gothic

Ce qui aurait pu être une tournure étrange pour Richard Bates Jr. est en fait un soulagement, car son style de mise-en-scène se prête à merveille à la comédie d’horreur tout en restant foncièrement unique. Le précédent film de Bates Jr., EXCISION, baignait dans les séquences oniriques appuyées par une direction artistique ultra-stylisée, si bien qu’il semble logique de le voir s’intéresser cette fois-ci à une incroyable bande de marginaux s’unissant afin de combattre une apparition maléfique.

SUBURBAN GOTHIC est une étude du vide de la vie de banlieue racontée façon Scooby-Doo, avec moult singeries et humour léger, un sentiment de nostalgie toujours présent en arrière-plan. Matthew Gray Gubler, fabuleux, incarne Raymond, notre jeune protagoniste forcé de retourner vivre chez ses parents, dans son ancienne chambre d’enfant, qui découvre que la maison est hantée.

De retour au foyer familial, Raymond reçoit des encouragements de son père Donald, un homme raciste, interprété par l’irremplaçable Ray Wise, et de sa mère réservée Eve (Barbara Niven) afin qu’il décroche un emploi comme cadre. On s’en doute, Wise vole le spectacle avec ses répliques assassines provenant du manque d’empathie de son personnage pour son fils qui a selon lui pris de mauvaises décisions dans sa vie. Pour sa part, le retour au foyer évoque toute sorte de souvenirs pour Raymond, pas tous joyeux. Il retrouvera une personne qui l’intimidait dans son adolescence et se liera d’amitié avec une autre personne atypique, Becca (interprétée par la toujours sarcastique Kat Dennings). Ensemble, ils résoudront une série de mystérieuses aventures.

Tels des frères d’armes, nos deux marginaux combattent les brutes de la banlieue. En présentant les deux personnages principaux comme des âmes solitaires se liant d’amitié par la force des choses, le récit se dirige vers une inévitable romance qui aurait peut-être du être coupée au montage. C’est plutôt par leur camaraderie et l’apprentissage des règles afin de déjouer les apparitions hantées que le film acquiert du momentum et procure un plaisir contagieux. L’un des points forts du film est sans aucun doute la participation du marginal ultime, le toujours charmant John Waters, dans le rôle de Cornelius que Becca tentera de séduire. Une scène mémorable!

Le film, plutôt que de s’appuyer sur des revirements de situations incongrus afin de garder l’attention du spectateur, propose une histoire de maison hantée classique et maîtrisée, tout en gardant fièrement un petit côté edgy. Chaque personnage du film a droit à plusieurs moments marquants, et chaque développement du récit s’emboite parfaitement dans un tout cohérent et fluide. Même le jardinier obtient son moment de gloire! Autrement, les scènes d’épouvante sont aussi grossières que sans complexe, présentées avec style et délire. Des ongles d’orteils s’agitent telles les touches d’un piano, des têtes volantes caquetant et harcelant Raymond. Une blague en particulier, dit de « l’ectogasme », bien qu’elle rata quelque peu sa cible lors du film, fut évoquée lors de la séance de questions et réponses suivant la première mondiale au Festival Fantasia. L’équipe devant et derrière la caméra possède un sacré sens de l’humour!

Comme le disait Bates Jr., SUBURBAN GOTHIC est « un film à propos de marginaux, fait par des marginaux. » J’ajouterais que c’est également un film pour les marginaux, précisément ceux composant la foule passionnée de Fantasia.

8

Suburban Gothic – 2014 – 90 min – États-Unis – Richard Bates Jr.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :