Le plus vieux métier du monde

Poster un commentaire

11 juin 2014 par Paul Landriau

jeune et jolie

Le nouveau film de François Ozon, arrivant en sol québécois un an après son passage à Cannes, semble un film d’une autre époque. C’est sans doute par son classicisme hitchcockien, sa mise-en-scène posée et sa trame narrative relativement conservatrice face à son sujet qui ne semble plus autant polémique qu’il put l’être jadis. Le film n’est pas pour autant dénué d’intérêt, car la maîtrise d’Ozon est palpable et il propose même quelques belles astuces visuelles afin d’illustrer ses positions morales.

Le personnage jeune et joli donnant son titre au long-métrage est celui d’une adolescente, Isabelle, bien campée par Marine Vacth, qui, à l’aube de l’âge adulte, explore les possibilités attractives de son corps afin de séduire des inconnus par sites web et textos interposés afin de peut-être accumuler assez d’argent pour s’acheter un sac à main griffé. Si la justification psychologique semble mince, c’est bien voulu par le cinéaste, qui refuse de fournir explications rassurantes et logiques aux parents d’Isabelle, et par extension au spectateur. Comme un sphinx, le visage de Vacth est impénétrable; ce n’est qu’un demi-sourire amusé qui accueille tout questionnement sur ses agissements et ses motifs. Une opacité qui a le mérite de forcer le spectateur à la réflexion plutôt qu’à la condamnation ou l’empathie automatique.

Film à la limite du pervers, il semble tendre un miroir au spectateur à l’aide de plans subjectifs comme cette ouverture où on observe à l’aide de jumelles Isabelle se faire bronzer sur la plage, seins nus. Couleurs chaudes et actrice très belle, la goutte de sueur a tôt fait de couler dans notre dos plutôt que dans celui du personnage qui tient ses jumelles. Celui-ci s’approche de la jeune fille, tend sa main au-dessus de son corps et dans une utilisation astucieuse de la lumière, c’est l’ombre de la main qui caresse le corps juvénile de cette fille. Confusion morale d’abord car on ignore l’âge de cette fille/femme; un certain malaise lorsque l’on assiste postérieurement à son 17e anniversaire. Lorsque l’ombre couvre ses yeux, elle se réveille, et le montage nous offre le contrechamp. Le voyeur est un jeune garçon d’une douzaine d’années; son petit frère. Ces pirouettes adroites ajoutant du trouble au récit parsèment adéquatement le film afin d’en assurer une progression juste et rythmée.

S’il propose une agréable sortie au cinéma, surtout en ces temps de chaleur intense, le film ne réinvente pas la roue. Sa pudeur morale — à contrario de sa propension à montrer son actrice nue, en action ou se douchant — conviendra à ceux qui peut-être furent choqués par un film similaire sur l’exploration de la sexualité d’une adolescente, LA VIE D’ADÈLE. En compétition au Festival de Cannes en 2013, ces deux films au sujet très proche ne pourraient être plus distincts dans leur approche et leur ambition. Face à un tel mastodonte, on voit comment l’opus d’Ozon peut sembler mineur. Ce serait cependant gâcher son plaisir, car JEUNE & JOLIE propose à tout le moins une histoire simple racontée avec expertise. Le casting est très bien entre le beau-père désabusé joué par Frédéric Pierrot, la mère tentant de comprendre sa fille que campe Géraldine Pailhas ou encore cette vieille dame pleine de classe venant rencontrer cette nouvelle flamme qui fait bondir le coeur des hommes, Charlotte Rampling dans un rôle réflexif. Un autre bon film dans la filmographie très constante de François Ozon.

6

Jeune & jolie – 2013 – 95 min – France – François Ozon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :