Top 10 de Delphine Larose

Poster un commentaire

4 janvier 2014 par Delphine Larose

top10delphine

Me voilà à essayer de faire un Top 10 de mes coups de cœur cinématographiques de 2013. Il faut dire que je n’ai pas vu la totalité des films de cette année, trop occupée à découvrir et dévorer le cinéma d’un autre temps et de la nouvelle vague française. Je suis passée à côté de films importants comme LA VIE D’ADÈLE, LE PASSÉ ou DALLAS BUYERS CLUB. J’ai aussi rattrapé le temps perdu en découvrant des films de 2012; je me dois de faire une mention spéciale à FRANCES HA de Noah Baumbach. Au travers tout cela, j’ai quand même vu plusieurs films cette année, et en voici le Top 10 qui en découle.

10 prisoners

10. PRISONERS

Denis Villeneuve | États-Unis | 153 min | Thriller, drame

PRISONERS est un film surprenant, percutant et plein de rebondissements. Denis Villeneuve a prouvé non seulement aux Québécois mais au reste du monde qu’il avait le talent et les capacités de faire des films dans le monde hollywoodien. Sa force reste son habileté à réinventer le thriller et d’y ajouter sa touche sans dénaturer le propos. On peut apprécier sa capacité de diriger des acteurs de tous niveaux, sans se faire avaler par la machine d’Hollywood. Le film nous tient sur le bout de notre siège, et ce, jusqu’à la toute fin.

9 démantèlement

9. LE DÉMANTÈLEMENT

Sébastien Pilote | Canada (Québec) | 111 min | Drame

LE DÉMANTÈLEMENT mérite cette place dans mon top principalement pour sa beauté et sa qualité cinématographique. Certaines scènes sont dignes des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma; il est facile de les comparer avec les images pastorales de DAYS OF HEAVEN (1978) de Terrence Malick. Une mention à Gabriel Arcand, qui est excellent et qui tient le film sur ses épaules.

8 tom à la ferme

8. TOM À LA FERME

Xavier Dolan | Canada (Québec), France | 105 min | Drame

Xavier Dolan m’a grandement surpris avec son dernier film, TOM À LA FERME. Sortant de sa zone de confort, Dolan nous amène dans un univers totalement différent de ses autres longs-métrages. Drame tournant vite au thriller psychologique, TOM À LA FERME plonge le spectateur dans un monde dérangeant, stressant et sombre. Une belle évolution du réalisateur.

7 to the wonder

7. TO THE WONDER

Terrence Malick | États-Unis | 112 min | Drame

Faisant partie de mes réalisateurs chouchous, Terrence Malick a bien de la difficulté à me décevoir. TO THE WONDER n’est pas son meilleur, mais livre la marchandise. Un beau film, simple et compliqué à la fois. Malick nous coupe le souffle à chaque plan, comme il a l’habitude de faire.

6 side effects

6. SIDE EFFECTS

Steven Soderbergh | États-Unis | 106 min | Thriller, drame

Je dois dire que Steven Soderbergh reste un de mes plus gros guilty pleasure du monde du cinéma. Dans la même lignée que CONTAGION (2011), SIDE EFFECTS aborde l’humain face à sa fatalité reliée à la maladie et au monde pharmaceutique. Le plus épeurant de tout cela reste que l’histoire pourrait bien être vraie; avec Soderbergh, l’homme moderne devient de plus en vulnérable au monde extérieur et dans ce cas-ci, au monde de la santé. SIDE EFFECTS reste un thriller psychologique efficace, avec de bons acteurs et un sujet intéressant.

5 the dirties

5. THE DIRTIES

Matt Johnson | Canada | 80 min | Drame

THE DIRTIES est un film provocant et innovateur qui ne laissera personne indifférent. Ce film est un portrait cruel et dur de ce que peut être l’intimidation de nos jours. Drôle et effrayant à la fois, le personnage principal interprété par Matt Johnson (qui a également écrit, produit et réalisé le film) nous expose la réalité vécue par des milliers de jeunes quotidiennement et nous montre jusqu’où un jeune perturbé est prêt à aller pour mettre un terme à son calvaire. THE DIRTIES est une claque en plein visage, un film qui nous chamboule du début à la fin. C’est également la démonstration qu’on peut faire du grand cinéma, avec de petits budgets et de grandes ambitions.

KINGS OF SUMMER

4. THE KINGS OF SUMMER

Jordan Vogt-Roberts | États-Unis | 95 min | Comédie, drame, coming-of-age

Ça, c’est mon faible pour les coming-of-age films qui me rattrape. KINGS OF SUMMER, c’est une rencontre entre John Hughes et SUPERBAD. Une histoire simple, un scénario efficace : trois jeunes ados qui en ont marre de leurs parents décident de fuguer pour l’été. De belles images, de jeunes acteurs bourrés de talent, une bande sonore de qualité; il ne manquerait que Michael Cera pour rendre ce film parfait.

3 before midnight

3. BEFORE MIDNIGHT

Richard Linklater | États-Unis | 109 min | Romance, drame

BEFORE MIDNIGHT, c’est le portrait d’un couple dans toute sa simplicité et complexité à la fois, sans artifices. C’est l’histoire d’un homme et d’une femme et de l’évolution de leur amour au fil du temps. C’est simple; quelques scènes, quelques locations, quelques acteurs. L’essence se retrouve au milieu des dialogues, souvent improvisés par Ethan Hawke et Julie Delpy. C’est probablement cette spontanéité et simplicité qui m’ont plu et font tout le charme de ce film.

2 wolf of wall street 2. THE WOLF OF WALL STREET

Martin Scorsese | États-Unis | 180 min | Comédie noire, drame

Ce film, c’est une explosion, tout simplement. Pas le temps de s’ennuyer pendant ces 180 minutes de débauche, où l’excellent Leonardo DiCaprio nous amène dans un monde tordu de la finance. Drogues, prostitution, alcool, argent et l’excès sont au rendez-vous. Avec WOLF OF WALL STREET, on passe par toutes sortes d’émotions; on en rit, on en pleure, on en est choqué, on en a pitié. Réalité, ou parodie? Basé sur une histoire vraie, le film de Scorsese fera jaser de lui.

STK-7631.NEF

1. STOKER

Park Chan-wook | Angleterre, États-Unis | 99 min | Thriller, drame

Pour moi, STOKER reste le film le plus beau et le plus perturbant que j’ai vu cette année. Avec des personnages forts, une superbe cinématographie et un dénouement surprenant, ce film de Park Chan-Wook m’a littéralement jeté par terre. Dès le début, une atmosphère tendue s’installe et amène le spectateur à vivre avec cette famille dysfonctionnelle composée principalement par l’excellente Mia Wasikowska. STOKER comporte une des plus belles et plus intenses scènes que j’ai vues depuis très longtemps; un piano, deux acteurs et la musique de Philip Glass. Que dire de plus? Ce film ne laissera personne indifférent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :