Allen en tandem

1

6 septembre 2013 par Delphine Larose

blue-jasmine-2

Faut dire que j’étais motivée d’écouter deux films de Woody Allen en l’espace de trois jours. Faut dire aussi que je ne pouvais pas manquer la projection de presse de BLUE JASMINE, que ce soit seulement pour la prestation tant attendue de Cate Blanchett. Un réalisateur de renom et une actrice de grand talent; on ne peut pas tomber sur un navet.

BLUE JASMINE, un bonheur. Un film qui n’est pas optimiste du tout; un film qui nous rentre dedans, qui nous rappelle comment la vie peut être dure et comment tout peut s’écrouler en l’espace d’un instant. Jasmine (Cate Blanchett), qui jadis était la femme d’un riche planificateur financier, se retrouve à aller habiter dans le petit appartement de sa sœur à San Francisco suite à des complications dans son ménage. Les premières images nous projettent tout de suite face à quel genre de personnage nous avons affaire: aussitôt descendue de son taxi, Jasmine pose un regard de dédain sur l’appartement de sa sœur Ginger (Sally Hawkins), portant avec elle ses multiples sacs Louis Vuitton. En fait, on se rend compte que nous avons affaire à un regard de femme brisée, d’une femme forte de caractère qui n’a maintenant plus rien que ces quelques morceaux de vêtements Chanel et Dior pour prouver aux autres celle qu’elle était.

Avec des flashbacks, on découvre peu à peu l’histoire de Jasmine aux côtés de Hal (Alec Baldwin), de leur rencontre et leur vie parfaite jusqu’aux évènements qui firent tout éclater. Allen mixte avec brio le passé et le présent; aucune coupure se fait sentir et aucun moment semble de trop. Tout est justifié et ce, du début à la fin. Il va de soi que chaque acteur est excellent, mais la palme d’interprétation revient sans doute à Blanchett. Ce rôle lui colle à la peau; ça sent l’Oscar d’interprétation féminine à plein nez. Il faisait longtemps que je n’avais pas vu une actrice aussi convaincante dans un rôle, et il faut dire que celui-là n’était pas du tout facile à interpréter. Un gros défi qu’avait Cate Blanchett sur les épaules, et elle a fait probablement mieux que ce qu’on lui avait demandé.

Suite à BLUE JASMINE, je me suis dit que je devais bien me mettre à jour dans les derniers longs métrages d’Allen. J’ai donc donné la chance à TO ROME WITH LOVE, de 2012. Certes, on est loin de la qualité de Blue Jasmine, mais reste que je fus divertis du début à la fin. Que ce soit pour voir Rome avec les yeux de Woody Allen. Pour la justesse du personnage d’Alec Baldwin, qui agit comme mentor omniprésent au jeune Jack (Jesse Eisenberg). Pour le plaisir de détester Monica (Ellen Page). Ou seulement pour avoir nous aussi envie de partir vers l’Italie; pour aller manger sans cesse, boire du vin et tomber en amour avec le premier inconnu sur son chemin. Pour espérer l’impossible et ce, à des kilomètres de chez soi. Un clin d’œil au personnage mythique d’Allen, jouant l’homme grognon qui semble blasé de tout et ce, dès son premier plan. TO ROME WITH LOVE reste un film léger qui s’écoute bien, mais sans plus. On est loin du Allen à son meilleur; reste que les deux heures en compagnie de ces personnages et de l’Italie nous laissent avec un petit sourire et des envies de voyager.

8

Blue Jasmine – 2013 – 98 min – États-Unis – Woody Allen

5

To Rome with Love – 2012 – États-Unis, Italie, Espagne – Woody Allen

Une réflexion sur “Allen en tandem

  1. […] et discuter le cinéma dans son ensemble. Vous trouverez donc une critique récente comme celle de BLUE JASMINE, comme vous pourrez retrouver une critique du classique de l’animation, LE CONTE DES […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :