Top 15 2012 de Rémi Fréchette

Poster un commentaire

10 janvier 2013 par Rémi Fréchette

Je n’avais jamais tenté l’exercice de faire un top annuel, mais cette année c’était nécessaire, et j’ai cru bon de me rendre à quinze pour pouvoir y insérer vraiment les films qui m’ont séduits. L’exercice était assez intense, alors que de jour en jour les films changeaient de place dans la liste, mais voilà, je crois vraiment avoir trouvé un ordre convenable pour montrer où est allé mon cœur de cinéphile en 2012.

15. FRANKENWEENIE / Tim Burton / 87min / USAfrankenweenie

Est-ce que 2012 est un retour en force pour Burton? Absolument pas, il nous a bien prouvé le contraire avec l’exécrable Dark Shadows. Mais quand même il nous offre Frankenweenie, une animation stop-motion, qui est un remake de son court métrage de 1984 du même titre. L’histoire et la technique d’animation rappellent la vision artistique et même artisanale de ses premières productions qui nous ont fait craqué avec son style.

14. CABIN IN THE WOODS / Drew Goddard / 95min / USACabin-In-The-Woods

En tant qu’amateur de films de genre, rare sont les grosses sorties qui me surprennent comme l’a fait Cabin in the Woods. Coécrit par Joss Whedon, le film se veut une ode au cinéma d’horreur en prenant tous les clichés et les conventions et en les tordants dans tous les sens. Bien que le film s’ouvre sur la prémisse assez classique du « groupe d’adolescent se retrouvant dans une cabine au fond des bois », vous ne pourrez jamais prédire où vous vous retrouverez au troisième acte…

13. AMOUR / Michael Haneke / 127min / France, Allemagne, Autricheamour

Le grand gagnant de Cannes n’apparait pas au top de ma liste, mais il méritait quand même une place dans celle-ci. Michael Haneke frappe encore très fort, dans une réalisation discrète, où la caméra se pose longtemps pour laisser la place aux acteurs, qui offrent des performances bouleversantes. Ils nous font croire rapidement en cette belle complicité entre leurs personnages, nous faisant ainsi plonger plus profondément lorsqu’un drame les frappera.

12. DE ROUILLE ET D’OS / Jacques Audiard / 120min / France, Belgiquede-rouille-et-d'os

Bien qu’il n’arrive pas à la ceinture de son précédent film, Audiard présente quand même une œuvre sublime, nous faisant croire à une histoire d’amour entre deux personnages plutôt antipathiques. On « beurre épais » dans le mélodrame, mais tout coule avec naturel du début à la fin, laissant en tête plusieurs scènes magnifiques et troublantes, supportées par le duo de Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts.

11. REBELLE / Kim Nguyen / 90min / Canada (Qc)rebelle

Après des films très formatés, Kim Nguyen prend un coup de maturité et sort une caméra beaucoup plus libre qui nous plonge directement sur un terrain de guerre pour nous faire vivre l’histoire d’une enfant soldat interprétée avec intensité par Rachel Mwanza. Le tout converge vers un film tellement réel, qu’il nous fait presque oublier qu’on assiste à une fiction.

10. WRONG / Quentin Dupieux / 94min / USAwrong

Wrong est un film très étrange, fidèle au style de son réalisateur, qui avait fait précédemment le film Rubber. Bien que la trame narrative soit un peu plus linéaire que son dernier, encore une fois rien ne fait de sens ici. Les interactions entre les personnages ne mènent nul part, les suites d’évènements défient toutes logiques, l’humour est douteux et très « off beat »… et c’est pour toutes ces raisons que ce film est aussi excellent!

9. DJANGO UNCHAINED / Quentin Tarantino / 165min / USAdjango-unchained

C’est toujours excitant un nouveau Tarantino et on en sort jamais déçu. Le réalisateur semble se faire ici un immense plaisir à tourner ce western aux inspirations blaxploitation. Encore une fois, il rehausse son film avec un casting impeccable, amenant de nouveaux visages à son œuvre comme DiCaprio, mais en ramenant aussi des collaborateurs fréquents comme Samuel L. Jackson et Christoph Waltz. Du bonbon infusé à l’hémoglobine.

8. LAURENCE ANYWAYS / Xavier Dolan / 168min / Canada (Qc), FranceLaurence-Anyways

Rare sont les films québécois qui déploient autant d’ambition que ce troisième opus de Xavier Dolan. Le jeune réalisateur reprend sa signature bien à lui pour dépeindre un portrait s’étirant sur dix années, autant réaliste dans l’histoire que fantastique dans la forme. Surpassant aussi la durée de la moyenne des films québécois, le film ne semble pourtant jamais s’essouffler, résultat d’un scénario très solide et d’une réalisation dynamique.

7. THE MASTER / Paul Thomas Anderson / 144min / USAthe-master

En sortant de la salle, je ne croyais pas que The Master me tournerait encore en tête quelques mois plus tard. C’est un film qui nous force à creuser, à retourner ses scènes pour comprendre toutes les subtilités que Paul Thomas Anderson y a inséré. Le tout est supporté par un des plus magnifiques duos de l’année, soit Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix.

6. ANNA KARENINA / Joe Wright / 129min / UKanna-karenina

Beaucoup ont trouvés que cette énième adaptation de l’œuvre de Tolstoï était trop axée sur l’esthétique et la mise en scène extravagante, mais c’est pourtant ce qui m’a fait aimer autant ce film. Les décors, les sons, la musique, les mouvements de caméra; tout s’harmonise pour donner vie aux personnages, et ainsi rehausser une histoire qui pourrait tomber facilement dans le drame d’époque classique.

5. LES MISÉRABLES / Tom Hooper / 157min / UKles-miserables

Quand on parle de film évènement, on ne pense pas à un film comme Les Misérables. Pourtant on assiste ici à une pièce grandiose, un musical qui ne tombe pas dans la plasticité habituelle du genre. Même avec cette immense production, les émotions ne sont jamais noyées dans la grandeur des numéros chanter. On assiste aussi à une des meilleures scènes de 2012, qui est pourtant la plus simple du film au niveau technique. Ceux qui ont vu savent de quoi je parle…

4. ZERO DARK THIRTY / Kathryn Bigelow / 157min / USAzero-dark-thirty

La première fois que j’ai entendu le synopsis, je n’y croyais pas. Mais après la projection, j’étais plus que satisfait. Kathryn Bigelow renoue avec le scénariste de Hurt Locker pour un film massif qui brasse la politique de guerre au travers de personnages complexes que nous suivons sur une longue période. Mais en plus d’une couche hyper intelligente, le film est un solide divertissement, qui vous crispera sur votre siège jusqu’à la dernière minute.

3. BEASTS OF THE SOUTHERN WILD / Benh Zeitlin / 93min / USAbeasts-of-the-southern-wild

Tellement de choses positives ont déjà été écrites sur le premier long de Zetlin, qui semble faire l’unanimité dans les critiques. Et je joins le mouvement, car Beast est un des films les plus ambitieux de l’année, balançant entre une réalité crue et une touche de fantastique. L’histoire semble plus grande que nature, mais pourtant on se demande souvent ce qui est basé sur la réalité. On y trouve aussi une des meilleures directions photo et une des meilleures performances de l’année pour Quvenzhané Wallis.

2. MOONRISE KINGDOM / Wes Anderson / 94min / USAmoonrise-kingdom

Wes Anderson revient avec une esthétique et des thèmes qu’il a trainés tout au long de sa filmographie. Mais il creuse plus loin encore sa folie du détail, autant dans la direction artistique riche, que dans les mouvements de caméra hyper calculés. Et sous la couche technique, il y a une histoire qui vous fera rire et tomber en amour. Moonrise Kingdom est le film que je recommanderais à n’importe qui, petit ou grand, cinéphile ou non.

1. HOLY MOTORS / Leos Carax / 115min / France, Allemagneholy-motors

Beaucoup de films m’ont marqués cette année, mais aucun comme Holy Motors. C’est un film en marge de tout, inclassable, inracontable. On assiste à une série de vignettes, de moments forts, on entre dans des petits univers avec les multiples personnages interprétés par le brillant Devis Lavant, qui se transforme sous nos yeux. Le film est une expérience; on doit le voir pour le vivre, et le vivre pour le croire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :