#39 The Hobbit

3

21 décembre 2012 par Paul Landriau

Bonjour à tous! L’équipe de Point de vues vous souhaite de joyeuses fêtes et une bonne année! Dans cet épisode, on discute abondamment de THE HOBBIT: AN UNEXPECTED JOURNEY de Peter Jackson! Également, Paul revient sur ANNA KARENINA et LIFE OF PI, Pascal revient sur KILLING THEM SOFTLY. Finalement, on discute du pire film de l’année tel que voté par nos fans sur notre page facebook!

Bonne écoute 🙂

3 réflexions sur “#39 The Hobbit

  1. Erwan dit :

    Je ne suis pas là pour troller (même si le sujet s’y prete :P) mais je suis deçu par l’analyse, un peu superficielle du Hobbit. Faut sortir de la discution de salon si vous voulez faire un podcaste cinephile sérieux
    Arrêter de comparer les livres aux films (pleaase), on est au XXIe siecle les gars (et j’ai lu tout les livres de Tolkien) On peu pas recreer un schemas narratif litteraire dans un film, meme si on peu parler de l’interpretation de l’univers. Aucun intéret d’imaginer la direction de ce film sous Guillermo del Toro, car l’intégrité de la franchise et production fait que la cohérence de l’univers n’aurait pas changé (ex: les films d’Harry Potter), c’est un sujet repris par les journalistes pour faire couler de l’encre et lancer une polémique en SI majeur.
    Aucun rapport de parler de la touche design de GdelT.

    Vous avez trop peu parler du HFR dans le cadre du 3D et sa signification dans l’industrie du cinema et les motivations de P. Jackson à l’utiliser. Le HFR porte son int/ret essentiellement dans la la manipulation Matte Painting et incrustation 3D. Ca sert a rien de voir le 48fps sans le 3D (je suis pas en train de defendre cette technologie, personelement je ne suis pas encore convaincu). La signification de l’introduction du HFR est commerciale, financière, une tentative de preserver l’exclusivité de l’experience cinématique, il fallait développer la discussion dans cette direction.

    • Pascal Plante dit :

      Merci pour le commentaire Erwan.

      Je suis d’accord sur le fait que le médium cinématographique et le médium littéraire sont très différents, et qu’ils devraient être analysés séparément. D’ailleurs, je suis le premier à grimper aux rideaux lorsqu’on critique un film avec la fameuse riposte « le livre était meilleur ». Comme si on pouvait comparer objectivement pommes et oranges…
      De plus, je suis d’accord sur le fait que de valider la pertinence de telle ou telle scène par sa justification au sein de l’oeuvre littéraire est quelque peu futile lorsque vient le temps de s’attabler pour discuter du film en tant que film. Enfin, je concède que nous faisons beaucoup de suppositions en ce qui a trait à ce qui n’est pas et a ce qu’aurait pu être le film sous Guillermo Del Toro. Cependant, ces suppositions marquent le coeur de la discussion, et la nature du malaise: que penser de la similitude trop profonde entre The Hobbit et LOTR? Si la seule façon de démarquer ce nouvel opus de la saga tirée de l’univers de Tolkien est par le froufrou technologique 3D/48FPS, alors l’oeuvre ne trouve pas une voix unique, et cette faute de fond mérite notre attention. Orienter la discussion autour du 48fps ressort pour moi comme étant l’axe le plus superficiel de tous (et par le fait même le moins intéressant…) car bien que novatrice, cela reste une propriété formelle banale qui a fait coulé bien trop d’encre déjà. L’art du « storytelling » est la propriété du cinéma qui reste et qui restera toujours, alors que le 48FPS ressort comme un nouveau gadget qui nous écarte de l’intérêt réel d’une telle oeuvre. Comparons avec l’avènement du son, par exemple. Cette nouvelle technologie a transformé l’art de raconter les histoires et a ouvert la porte à de nouvelles pistes d’expérimentations (que serait un Musical sans son?). Le 48FPS, quant à lui, n’est pas intrinsèquement lié à ce qui nous est présenté. Pire, il est distrayant, attire l’attention sur lui-même, et nous éloigne de la nature profonde de cet art de storytelling. Je comprends que Peter Jackson veuille livrer une expérience cinématographique unique, mais celle-ci semble décalée de la quête sensorielle réelle des spectateurs. L’imposition de cette technologie semble par ailleurs injustifiée car elle n’est pas non plus en réaction à une technologie compétitrice. Dans les années cinquante, on pouvait comprendre le format scope par opposition à la télévision, par exemple. À quoi le HFR s’oppose-t-il, ou pour être plus positif, que bonifie-t-il? Nous avons cru bon de ne pas passer le plus clair de notre temps sur ce sujet.

      En espérant tout de même que le ton léger de notre podcast ne te dérange pas trop, et que l’analyse de certains films (parfois bien en surface, j’en conviens) alimentent tout de même la réflexion. On pense qu’un tel podcast est en fait le meilleur endroit pour partager ces « discussions de salon ». D’ailleurs, je ne perçois pas cette appellation entre guillemets comme étant une critique négative. Entre toi et moi… je préfère ce genre de discussions aux analyses à la Bazin et/ou Deleuze. 😉

      Merci encore de prendre le temps de nous livrer ta pensée. Des commentaires comme ça vont nous permettre de nous améliorer.

      Amicalement,

      Pascal Plante

  2. Parfaitement d’accord avec Pascal pour Killing Them Softly. J’avais adoré Jesse James, le nouveau Dominik m’a semblé réellement décevant mais, par contre, le montage sonore était effectivement très solide.

    Je me rappelle avoir trouvé la séquence d’introduction assez frappante. Elle avait un grand souffle, justement grâce à l’utilisation du son, que malheureusement, le film perd très rapidement.

    On sent l’intention de comparer le monde criminel aux réalités politiques et économiques contemporaine mais, outre ça, le film est tellement bancal, vide et simpliste qu’il en perd tout son intérêt.

    Voilà, c’était mon point de vue à moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

sondage

%d blogueurs aiment cette page :